vendredi 11 mars 2016

Un ptit point sur la saison 2015-2016

Les deux derniers mois ont été chargés en rencontres sportives, voici un petit récapitulatif pour ceux qui souhaiteraient me suivre sur le plan sportif.

Comme vous le savez, j'ai atterri dans le Nord pour continuer mes études dans la belle ville de Lille. J'ai donc changé de club de quad rugby depuis septembre. Je suis passée des "Mambas" de Carquefou aux "Toros" de Roubaix. Une saison à cheval entre N1 et N2 été prévue mais le club de Roubaix a décidé d'engager une seule équipe en N2, ce qui me convenait plutôt étant donné mon arrivée récente et mes études. 
Les 30-31 janvier derniers, Roubaix organisait une rencontre de la poule nord (Paris, Nuits-St-Georges et Roubaix). Ma nouvelle équipe en est sortie vainqueure, ce tournoi nous a permis de nous jauger et de nous permettre d'expérimenter les tous nouveaux "line-up" possibles. 
Match contre Nuits St Georges ©Eric-photos.com
Un début de saison tardif, qui s'est suivi de peu par la deuxième phase, le 21 février en Bourgogne à Nuits St Georges. Les Blacks Chairs nous ont reçu comme à l'habitude, avec de nombreux bénévoles et une ambiance très conviviale. Cette fois ci les matchs furent plus sévèrement disputés, notamment grâce à la présence des Mambas de Carquefou. Pas facile de jouer contre les copains, surtout quand tout le monde vous taquine sur votre "trahison" ! =)
Roubaix est tout de même sorti vainqueur de cette phase ce qui nous donne droit à disputer les premières places du championnat de France de N2 en juin prochain à Carquefou (aïe aïe j'entends déjà les blagues à venir...). 

Photo © Charlène Viard Guyenot


Coté course, les réglages effectués l'été dernier n'étant pas satisfaisants et ma volonté de mettre l'accent sur les entrainements de rugby, le projet athlétique a été mis entre parenthèses. Mais les 6 derniers mois m'ont permis de m'entourer d'un nouveau staff médical (kiné) et paramédical (professeur d'EPS, prothésiste). En effet, je compte bien reprendre la course mais pas avant de faire un travail musculaire de fond. Un travail de rééducation à la course est prévu, chose que la ville de Poitiers ne pouvait que difficilement m'offrir. Les choses avancent, donc.
Cependant l'apprivoisement d'un nouvel espace urbain (plutôt bien adapté), la vie en solo et les études au rythme exigeant, font que je ne pourrai me consacrer à une deuxième pratique sportive dans les mois à venir. 

Encore une fois, il m'est difficile de me projeter sur mon avenir sportif étant donné que je devrai débuter la vie active en alternance avec un master 2 l'an prochain. 
Bref, l'envie est bien là, l'énergie est toujours une source trop rare bien que grandissante !

D'autant plus que d'autres projets plus "artistiques" devraient suivre...
A très vite !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire