vendredi 28 février 2014

Frère de galère

Dans le tourbillon de mauvaises nouvelles alors que j'étais en Réanimation, une petite lumière m'a toujours accompagnée : je n'étais pas la seule à vivre ce tsunami.
Mon "frère de galère" s'appelle Franzy Rabin.
Nous n'avons à priori rien en commun mise à part le vécu de cette maladie et la terrible volonté d'avancer. Franzy et moi nous nous sommes "tenus compagnie" par la simple pensée, nous savions que nous étions deux dans ce service, que seuls les murs et l'étourdissement de la morphine nous séparaient.
Puis un jour, j'ai sauté le pas, Franzy venait d'arriver au Centre de Rééducation de Niort. J'ai poussé la porte de sa chambre avec mon fauteuil électrique et nous nous sommes rencontrés "pour de vrai".
Nous avons fait connaissance par la suite, partagé les séances de kiné, discuté de nos projets... 
Bien que je sois partie avant lui du centre, nous sommes restés en contact et tenus au courant de notre évolution. Je surveille le moindre de ses progrès avec impatience.
Il y a peu, il a commencé lui aussi à écrire un blog.



Son projet prend forme peu à peu: il veut faire un tour de France en handibike. Ce n'est que le début mais je lui souhaite de mener ce projet à son terme, lui aussi a plein de choses à réaliser et je lui fais confiance. Il y a peu, l'association Handicap 2000 a décidé de l'aider à réaliser son rêve en recueillant des dons pour financer son futur équipement. Avec la volonté incroyable des bénévoles et de Philippe, il a toutes les chances d'y arriver.

Allez jeter un coup d'œil à ce (2ème !) article déjà mordant de volonté de vivre: Aujourdhui agé de 27ans



Allez Franzy, tu es sur la bonne route !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire