lundi 3 février 2014

Cher Milo


        Je dis souvent que je "voyage au pays du handicap" (cf article de la NR), et laisse moi te dire que j'ai fait escale sur une autre planète ce weekend. 

Cher Milo, tes parents m'ont accueilli avec une simplicité qui débordait de bonté. Avec des sourires, une attention et une disponibilité comme on en voit rarement. J'en suis même à t'envier de grandir dans un environnement familial si chaleureux. 
Cher Milo, tu m'as toi aussi adopté le temps d'un weekend. En un rien de temps, je me surprenais à te chatouiller, parler aux dinosaures qui peuplent ta chambre et regarder Tom et Jerry avec toi. 
Je t'ai observé ouvrir la porte à ton père avec le geste le plus naturel et innocent qui soit. 

"Tu es mon petit ouistiti" t'a-t-il dit, avec un regard rieur. 

Cher Milo, je t'ai regardé avec délice (je l'avoue) courir, jouer, et grandir dans le gymnase où tes parents passent tant de temps. Et je me suis revue à ta place, petite fille, galopant coiffée de mes cheveux blonds tout comme les tiens.
Mon petit Milo, je suis quasiment sûre que tu deviendras un beau garçon sportif et épanoui. Et m'avoir permis de voir ça, m'a fait énormément de bien. Non seulement parce-que c'est un des plus beaux spectacles de la vie, mais aussi parce-que ton papa vit avec son handicap depuis qu'il a mon age.
Parce-que ton père et ta mère sont de très belles personnes, qu'elles sont belles ensembles et séparément.
Parce-qu'ils vivent leurs vies pleinement handicap ou pas.
Parce-qu'ils sont heureux. 

Petite tête blonde, du haut de tes cinq ans, le handicap est une chose tout à fait ordinaire, je ne suis même pas sûre que mes mains et mes jambes ne t'ai interpelé plus d'une fois. 

Ce weekend, j'ai atterri sur une nouvelle planète: le quadrugby ou "rugby-fauteuil". Ton père m'a fait découvrir ce sport subtil autant qu'engagé dans le club qu'il tient à bout de bras, à Carquefou. Il m'a présenté aux "Mambas" les membres de l'équipe qui ont su m'accueillir avec une immense gentillesse.
Je suis déjà sur un nuage, Milo, je me prends à rêver de compétition parmi eux..
D'ici quelques années, peut-être!

Je commence aujourd'hui la semaine de cours, déjà vidée par l'effort physique du weekend.
Aujourd'hui ton père m'a dit que tu avais pensé à moi en rentrant de l'école : "Pernelle doit avoir très mal aux bras aujourd'hui, heureusement qu'elle a des jambes!"

Milo et les Mambas


Tu as décidément tout compris, mon bonhomme.





Découvrez le site du club de Carquefou: http://www.atlantiquerugbyfauteuil.fr/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire