samedi 1 juin 2013

Slam

Comme vous le savez, les mots sont pour moi un moyen de produire des potions magiques - poétiques.

Il y a donc très peu de temps je suis montée sur scène pour présenter un de mes textes et le slamer. Grace à l'association L'Astre en moi, qui anime des scènes ouvertes très régulièrement à Poitiers, la ville où j'étudie.

Le titre de ce premier texte est "Bas les masques!".
Cela se passait au Grand café, la soirée était animée par Onizuka et Chess.

Enjoy!

"J'suis abîmée, j'suis fatiguée... 
Pourtant ce soir, je dois bien figurer parmi des plus jeunes de cette salle. 
J'ai que vingt piges, et j'avoue que j'pige pas tout. 

J'suis abîmée, j'suis fatiguée...
Mes deux mains peuvent en témoigner.
J'suis abîmée, j'suis fatiguée...
Il y a un an je gambadais! Maintenant je ne fais que bader... 
C'est flippant me direz-vous, et je citerai Paul Nizan qui en son temps disait :
"J'ai vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie." 

J'suis abîmée, j'suis fatiguée...
Il y a un an un truc dément m'est arrivé. 
Une jolie bactérie m'a offert un billet pour une super septicémie!
Un truc qui pouvait pas, qui devait pas, m'arriver. 
J'étais sportive, j'étais saine! Et tout à coup la haine,
[m'a rattrapée.

J'suis abîmée, j'suis fatiguée...  
J'ai que vingt piges et j'avoue que j'pige pas tout.
Vingt-quatre heures, c'est le temps records, que cette putain de bactérie,
[a mis pour me faire plier.

J'ai comme le sentiment que la vie a chaviré.
J'ai que vingt piges et j'avoue que j'pige pas tout. 
Mes deux tiges, on me les a coupées! Tu piges? 

J'suis abîmée, j'suis fatiguée...
Ces deux guibolles que vous voyez, c'est pas à moi c'est d'la pièce détachée!
Deux grandes prothèses pour m'faire marcher...
Mais ce soir, non, promis je n'vous fais pas marcher. 

J'suis abîmée, j'suis fatiguée... 
Le deux novembre dernier, mon anniversaire j'ai célébré.
Pour mes vingt-ans, j'ai eu un fauteuil roulant!
Pardonnez-moi si j'avais rêvé de mieux auparavant...
J'ai que vingt piges et j'avoue que j'pige pas le sens qu'a brutalement pris ma vie. 
Les bras m'en tombent, j'en perds ma chique mais il est vrai que j'ai frôlé la tombe.
J'suis abîmée, j'suis fatiguée... PAS  DÉ - PRIMÉE !
Ce soir je suis venue me révéler, et réveiller tous ces mots qui veillent déjà au fond de moi. 

J'suis abîmée, j'suis fatiguée...
Mais je voudrais vraiment remercier Clémentine Bar, alias Duduche, 
[qui m'a convié à partager avec vous cette soirée.

Merci Duduche! Je vais enfin pouvoir SLAMER "

Mes amies ont eu la bonne idée de filmer cet instant, c'est pourquoi je vous permettrai prochainement de découvrir la vidéo à votre tour. En attendant, voici une des dernières photos de Victoria Audouard !



Si vous êtes sur Poitiers, les scènes slam sont ouvertes à tous n'ayez pas peur de vous jeter à l'eau!
Plus d'infos et de vidéos sur le site de l'association : http://slam86.org/ ou sur fb : https://www.facebook.com/lastre.enmoi

Qu'est-ce que le SLAM? pour découvrir, visionnez le documentaire "Slam, ce qui nous brûle" de Pascal Tessaud.

Ps: Comme tout slameur qui se respecte, j'ai du aussi adopter un "blaze", pour moi ce sera "Baguette"!





3 commentaires:

  1. Émouvant et bien écrit ... J'attends le prochain !!

    RépondreSupprimer
  2. Tu sais comment faire vibrer les mots, continues !
    (j'adore la photo!)

    RépondreSupprimer
  3. Merci! Je compte bien en écrire d'autres. La vidéo pourra mieux rendre compte de la poésie... je vous avertirai quand je la posterai!

    RépondreSupprimer